Jérémie Beyou : « Je m’étais mis beaucoup de pression, c’est un soulagement. Je suis quelqu’un qui a besoin de beaucoup naviguer, d’être sur son bateau, d’être beaucoup en compétition. Depuis la Jacques Vabre, entre les chantiers et le confinement, je n’avais plus mes repères et j’étais sous…

Catégories : Bretagne